La colère des EHPAD. Entretien.

30 janvier 2018. D’après la Direction générale de la cohésion sociale, 31,8% du personnel des établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) s’est mobilisé pour réclamer d’avantage de moyens.

Dans un milieu comme celui de la santé, de mauvaises conditions de travail peuvent avoir des répercussions directes sur l’être humain. L’être humain qui, en 2018, dans un pays comme la France, doit être traité avec dignité quoiqu’il arrive. Cela n’est certainement pas respecté pour plusieurs situation (sdf, réfugiés, personnes en situation de précarité : étudiants, retraités, défavorisés, minorités, la liste est longue).
Terralism est un blog qui parle de l’environnement et de la préservation de la nature. Préserver la nature, c’est préserver l’être humain, c’est pourquoi j’aimerais parler aujourd’hui des résidents en EHPAD.

Ce sont nos anciens, nos aînés, nos vieux, les personnes âgées. Souvent obligés de migrer en EHPAD car ils sont seuls et qu’ils ont besoin d’accompagnement au quotidien ou tout simplement de vie autour d’eux, ils paient leur place au sein d’un établissement où ils seront entourés de personnel soignant, de camarades et d’activités pour s’occuper en attendant la visite de leur famille.

Mais d’où vient cette colère dans les EHPAD ? Entretien avec Mathieu, aide-soignant dans un EHPAD lorrain.

Quelle est la situation de votre EHPAD ?

Mon EHPAD a un peu plus d’un an. Comparé aux EHPAD un peu plus ancien,  on n’est pas les plus à plaindre ! Il est très bien équipé au niveau du matériel : lits médicaux, lève-malade à chaque étage, etc. C’est une aide précieuse pour éviter les blessures. Le problème, c’est qu’on n’a pas le temps de les utiliser.

Comment sont ressentis les problèmes de sous-effectif ?

On va faire un calcul simple. Le matin, il y a entre 20 et 25 toilettes à faire seul ou à deux. A l’école, on nous apprend qu’une toilette doit durer minimum de 30 à 45 minutes pour aller au rythme de la personne et agir selon ses besoins. Or, 20 toilettes de 45 min reviendrait à environ 15h de travail.
On est obligés d’aller plus vite et de faire des demi-toilettes : on ne lave pas le dos ou les jambes certains jours. On est obligés d’aller toujours plus vite et certainement pas au mieux pour le résident.  C’est totalement fou dans un secteur comme celui de la santé.

Et lors des repas ?

On les oblige à descendre en salle à manger le plus possible, qu’ils en aient envie ou non. Comme ça, on évite d’avoir beaucoup de plateaux à distribuer en chambre et donc de gagner du temps (pour nous les AS comme pour les ASL, le personnel de ménage).
C’est le même schéma pour les changes et les couchers du soir.  Imagine toi, seul, à devoir recoucher et changer un étage d’une vingtaine de résidents en 1h30 ! Tu es obligé de déborder sur le poste suivant. Mais pas tous les jours, donc tu sacrifies encore tes résidents, sinon tu t’épuises encore plus.
On en vient à penser avant tout à notre confort car on arrive à un stade où on est tellement sous pression qu’on veut se protéger un minimum pour pouvoir continuer.

Cette situation doit avoir des répercussions sur votre mental… 

Oui. J’ai quitté l’école il y a peu et j’essaie d’appliquer le plus fidèlement possible ce qu’on m’y a appris. Sauf qu’après quelques mois seulement, j’ai déjà honte de ce que je fais au quotidien. Je suis déjà devenu un mauvais soignant, et je suis obligé de l’être. Et c’est le cas pour tous les soignants.
A cela se rajoute les tensions au sein de l’équipe. Alors qu’on devrait être solidaire, l’épuisement et la baisse de moral ne fait que nous diviser. Si on est en retard, c’est toute l’équipe qui est pénalisée.

En moyenne, les prix les plus bas par jour tournent entre 50€ et 80€ soit entre 1600€ et 2500€ le mois. Généralement, les prix tournent autour de 100 à 150€ (donc 4000€/mois) et les plus chères avoisinent les 230€/jour (6900€/mois).
Les services proposés n’ont pas l’air de valoir ces prix !

Non, pas vraiment. Et encore, mon EHPAD s’en sort bien. La nourriture est correcte. Mais quand je vois tout ce qu’on jette… On pourrait juste prendre un peu mieux en moins grosse quantité et l’établissement serait gagnant.
On a besoin de plus de personnel. Si les effectifs étaient complets, la vie en EHPAD serait merveilleuse ! Mais ce n’est pas le cas. On oblige nos résidents, souvent déjà abîmés par la vie, à avoir un rythme qu’ils ne peuvent pas tenir et on les maltraite car l’Etat ne veut pas nous aider.
La santé est devenue un business et le personnel et les patients en subissent les conséquences.

Mathieu, comme de nombreux membres du personnel soignant qui ne pouvait pas aller dans la rue aujourd’hui, portait un brassard pendant son service.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a bien évidemment répondu aux revendications. Le budget des EHPAD sera celui qui va augmenter le plus dans tout le budget de la sécurité sociale avec 150 millions d’euros. Ces 150 millions d’euros semble loin d’être suffisants selon Romain Gilzome, directeur de l’association des directeurs au service des personnes âgées (AD-PA) : « Les chiffres sont connus. Il faudrait entre 3 et 7 milliards d’euros et on nous annonce 100 millions. C’est un pansement sur une jambe de bois. »
Pour noircir encore plus le tableau : l’espérance de vie augmente et en 2050, les personnes de plus de 85 ans seront 5 millions (contre 1.5 millions aujourd’hui) !

Pour aller plus loin …

  • Les décodeurs du Monde qui font un état des lieux de l’accueil des personnes âgées sur le territoire : ici
  • La page « sources » d’Osons Causer sur le problème des EHPAD qui regorge de témoignages de soignants et de résidents, véritables exemples de maltraitance : ici
  • L’annuaire des EHPAD, pour comparer les différents prix (et pleurer!) : ici
Morgane

 

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s